ZOLPIDEM – antidépresseur pour les troubles du sommeil

Zolpidem pour traiter les troubles du sommeil.

Un de nos clients nous écrit: « Le zolpidem est l’un des seuls somnifères qui me conviennent. Pas d’accoutumance, même après un arrêt au bout d’un mois, j’ai repris mes nuit comme si de rien n’était. Le sommeil vient au bout d’un quart d’heure à condition d’être au calme et sans stimulants visuels , son effet reste doux mais le sommeil est bien récupérateur. Je prenais un demi comprimé, j’ai pas augmenté le dosage. »

Donc, qu’est ce que c’est le Zolpidem?
Ce médicament, dont la Dénomination Commune Internationale (DCI.) est ZOLPIDEM, peut se présenter sous différents noms commerciaux. Dans le cas de ZOLPIDEM, le médicament d’origine est: STILNOX.
La substance active est Tartrate de Zolpidem.
Le médicament Zolpidem est un hypnotique et sédatif. Il est apparenté aux benzodiazépines. Les indications sont limitées aux troubles sévères du sommeil dans les cas d’insomnie occasionnelle et
d’insomnie transitoire.
Zolpidem induit le sommeil et permet de régulariser sa durée pour éviter l’installation d’une insomnie. De ce fait, ce traitement ne constitue qu’un traitement d’appoint dont la durée est limitée (2 à 4 semaines maximum).

Le médicament occupe une place importante dans votre démarche de soins, car il permet de diminuer progressivement les symptômes liés à la maladie et de vous aider à renforcer vos relations et vos activités. Mais le médicament à lui seul n’est pas totalement suffisant pour votre rétablissement. Il est très souvent nécessaire d’être soutenu par un accompagnement psychologique et la poursuite d’activités de votre choix (loisir, lecture, activités culturelles, etc).

Posologie
La posologie est strictement individuelle et les doses usuelles peuvent être variables. Dans tous les cas, votre médecin s’attachera à trouver la dose minimale qui vous conviendra.
Si vous avez l’impression que l’effet de Zolpidem est trop fort ou trop faible, consultez votre médecin ou votre pharmacien.
Dans tous les cas, la posologie ne doit pas dépasser 10 mg par jour.
L’utilisation de ce médicament n’est pas recommandée chez l’enfant en l’absence d’études.

Bien utiliser le Zolpidem
Un traitement doit être mis en place progressivement, et généralement pour une durée prolongée. Ses effets se font généralement sentir au bout de quelques semaines. Il s’agit de médicaments qui ne sont pas anodins et leur association avec d’autres substances peut être dangereuse.
En effet, des effets indésirables transitoires sont parfois observés si le traitement est interrompu brutalement : anxiété, irritabilité, cauchemars, insomnie, nausées, vertiges, etc. Ces effets indésirables apparaissent dans les deux à trente jours suivant l’arrêt du traitement. Si ce type de symptômes survient, le médecin peut choisir de reprendre temporairement le traitement à pleine dose, puis de mettre en place un calendrier d’arrêt du traitement encore plus progressif.
Ne prenez jamais Zolpidem dans les cas suivants:

allergie connue à cette classe de produits ou à l’un des composants du médicament,
insuffisance respiratoire grave,
syndrome d’apnée du sommeil,
insuffisance hépatique grave,
myasthénie.

Publicités